L’après-IER en préparation

Hani Magali, directeur du Bureau Moyen-Orient du  Centre international de Justice transitionnelle (ICTJ)  et Pablo de Greiff, directeur de recherches au sein du même centre, ont rencontré, la semaine dernière à Rabat,  des membres de l’IER. Il était question de l’approche de l’IER en matière de réparation ainsi que les moyens de  coopération entre l’IER et ICTJ en cette phase  finale. La coopération entre les deux organismes se poursuivra même après expiration du mandat de l’IER selon des modalités à définir ultérieurement. Hélène Flautre, présidente de la sous-commission des droits de l’Homme, également de passage à Rabat, a tenu une réunion avec des membres de l’IER pour un échange de vues entre les parties sur le traitement du dossier des violations des droits de l’Homme, l’apport de l’IER et ses perspectives d’avenir. Driss El Yazami, lui, vient de rentrer d’un stage «Connaissance du Maroc», organisé par le centre d’études arabes (France), où il a donné une conférence sur «L’IER et le règlement du passé des violations flagrantes des droits de l’Homme», indique un communiqué de l’IER dont le président, M. Benzekri, se trouve en déplacement à Genève.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *