L’auteur d’une profanation avoue le meurtre d’un Marocain

Selon Reuters, Emmanuel Rist, un des auteurs présumés de la profanation du cimetière juif de Herrlisheim-près-Colmar (Haut-Rhin) en avril 2004, a reconnu être l’auteur du meurtre d’un Marocain de 41 ans commis trois ans plus tôt, a annoncé le parquet de Colmar. Cet ancien agent de sécurité de 37 ans, adepte de thèses néo-nazies, a été mis en examen pour assassinat jeudi dans le cadre de cette nouvelle affaire, a déclaré le procureur de Colmar Pascal Schultz, lors d’une conférence de presse. Mohamed Madsini, un marchand de tapis ambulant originaire de Nanterre (Hauts-de-Seine) avait été tué d’une balle de calibre 7,65 dans la nuque le 22 mai 2001 à Gundolsheim, une commune proche de celle où habitait Emmanuel Rist. Une cellule d’enquête forte d’une vingtaine d’homme avait été mise en place au sein de la section de recherche de la gendarmerie de Strasbourg pour enquêter sur ce crime.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *