L’Boulevard a failli être annulé

Le festival L’Boulevard de Casablanca a failli être annulé suite à une bourde commise par les autorités de la préfecture Hay Hassani. Le gouverneur de cette préfecture, Bouchaïb Foukar a adressé une lettre aux organisateurs dans laquelle il leur faisait part de son refus d’autoriser l’organisation de cet événement artistique en invoquant le fait qu’il s’agit d’un festival qui constitue «une atteinte aux bonnes mœurs». Le gouverneur rejoint ainsi une thèse des associations intégristes qui considèrent ce festival comme une manifestation qui «incite à la débauche». Pris au dépourvu, les organisateurs ont dû contacter le journaliste et chroniqueur d’ALM, Jamal Berraoui qui a transmis l’information aux hautes autorités compétentes qui n’ont pas tardé à réagir et ont rappelé le patron de la préfecture de Hay Hassani à l’ordre. Ce dernier a fini par inviter les organisateurs à se présenter à son bureau en les priant de ramener la «lettre-bourde» qu’il leur avait adressée et leur a présenté ses excuses pour le «malentendu».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *