Le bureau administratif de la Fédération des Chambres d’artisanat du Maroc a souligné la nécessité d’impliquer les Chambres professionnelles dans les concertations en cours sur les réformes constitutionnelles et régionales.

Le bureau administratif de la Fédération des Chambres d’artisanat du Maroc a souligné la nécessité d’impliquer les Chambres professionnelles dans les concertations en cours sur les réformes constitutionnelles et régionales. Dans un communiqué publié à l’issue de la réunion tenue récemment au siège de la Chambre d’artisanat de la région Meknès-Tafilalet, les membres du bureau ont appelé à «inclure les Chambres professionnelles, en tant que leviers d’investissements productifs, parmi les acteurs dont les avis peuvent être sollicités dans le cadre des consultations en cours avec les partis politiques et les syndicats afin de mettre en œuvre des conceptions à même de consolider le rang de ces Chambres». Et d’ajouter que les Chambres professionnelles aspirent à voir leur représentativité augmenter au sein du Conseil économique et social (CES) et à bénéficier d’un suffrage spécial leur permettant d’avoir un taux de représentativité au sein du Parlement qui prenne en compte leur poids économique, social et humain. D’autre part, les membres du bureau ont exprimé leur totale adhésion aux initiatives royales et leur attachement aux constantes sacrées du Royaume, saluant le contenu du discours royal du 9 mars, relève le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *