Le CCG se penche sur les modalités d’adhésion de la Jordanie et du Maroc

Le CCG se penche sur les modalités d’adhésion de la Jordanie et du Maroc

Le secrétaire général du CCG, Abdellatif al-Zayani, cité dans le communiqué, a indiqué que les ministres des affaires étrangères jordanien et marocain avaient été invités à une discussion à Jeddah, en Arabie Saoudite, sur «les moyens de renforcer les relations et la coopération» avec le groupe régional. La discussion interviendra «en application» d’une décision prise en mai par les chefs d’Etat du CCG en faveur d’une adhésion de la Jordanie et du Maroc au groupe, selon le communiqué. Les monarchies du Golfe cherchent à se prémunir contre une contagion des révoltes arabes mais aussi contre le danger iranien, en proposant d’intégrer la Jordanie et le Maroc, les seuls Royaumes arabes ne faisant pas encore partie de leur club, avaient estimé des analystes. Le CCG (Arabie Saoudite, Bahreïn, Emirats Arabes Unis, Koweït, Oman et Qatar) est resté un club fermé depuis sa création en 1981.

L’organisation féminine du PJD voit le jour
Le Parti de la justice et du développement (PJD) a annoncé l’organisation du congrès constitutif de son organisation féminine les 15 et 16 octobre prochain. «Ceci pour promouvoir une participation féminine effective dans le paysage politique et créer un véritable changement social», lit-on dans un communiqué du PJD. Selon Bassima Hakkaoui , présidente du comité national de l’action féminine du parti, ce congrès constitutif «répond à la nécessité de donner plus de place aux femmes dans l’action politique mais aussi de mobiliser les compétences féminines, développer leurs capacités et les investir dans un travail partisan démocratique au rendement politique avéré pour la société et la patrie».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *