Le champion de lutte Boumehdi assassiné en France

Un ancien champion marocain de lutte gréco-romaine, Abdeldjalil Boumehdi, a été assassiné vendredi soir en pleine rue à Monterau-Fault-Yonne, en région parisienne, a-t-on appris lundi auprès de son avocat. M. Boumehdi, 30 ans, a été abattu de «trois balles dans la tête et trois autres dans l’abdomen», selon une source judiciaire. Une personne qui l’accompagnait a été touchée à la fesse. Il avait été membre de l’équipe nationale marocaine de lutte, et champion d’Afrique de lutte à la fin des années 1990, selon Me Jacques Boedels, son avocat depuis dix ans. Agent d’accueil dans un bowling, marié à une Française et père d’une petite fille de huit mois, l’athlète était arrivé en France en 1996. Il devait être naturalisé et sélectionné pour faire partie de l’équipe française de lutte aux Jeux Olympiques de Sydney, en 2000, mais «le décret de naturalisation n’a jamais été publié», Abdeljalil Boumehdi ayant entre temps été inculpé pour complicité d’assassinat dans un dossier où il a été finalement acquitté en 2003, selon Me Boedels. Le lutteur était bien connu des services de police, même si son casier ne comportait qu’une condamnation à huit mois de prison avec sursis, prononcée à Rouen (nord) en 2005, à la suite d’une «bagarre».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *