Le cinéma marocain au festival d’Ismaïlia

Le cinéma marocain jouit, au 11ème Festival international du film documentaire et du court-métrage, qui s’est ouvert lundi à Ismaïlia (Egypte), d’un "programme spécial" prévoyant la projection d’une dizaine de films. Ce programme, qui débutera vendredi prochain, est placé sous le signe : "Regard sur le cinéma marocain". Au menu du concours officiel, figurent les films marocains, le "Dernier cri", du réalisateur Hamid Basket, et "By Love", de la réalisatrice Ghizlane Assif. Le spécial "Regard sur le cinéma marocain" comporte les films suivants : "Mannequin", du réalisateur Bouselham Da’if, "Al Marhoum" de Rachid El Ouali, "La Fenêtre"", de Kamal Derkaoui, "Fin de mois", de Mouhamed Mouftaker, "Coup de grâce", de Driss Rokh, "Destin d’une famille", de Younès Reggab, "Prince d’Ouarzazate" de Fouad Challa, "Table de multiplication" de Abdellatif Afdil, "Chaussure pour chaussure" de Lahcen Dahhani et "Shift Za’id Hdef" de Jihane Bahhar. Le programme général du festival prévoit la projection de 96 films de réalisateurs représentant 41 pays, dont neuf arabes (Maroc, Egypte, Tunisie, Liban, Jordanie, Arabie Saoudite, Syrie, Algérie, Bahreïn).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *