Le Conseil de la ville de Tanger est en panne. Le maire (PAM) préfère fuir les réunions ordinaires.

Le Conseil de la ville de Tanger est en panne. Le maire (PAM), Samir Abdelmoula, préfère fuir les réunions ordinaires, ce qui bloque la validation des comptes administratifs, il est tout le temps absent de son bureau, il ne se réunit plus avec les membres de sa majorité et, évidemment, il ne communique absolument pas avec ceux de l’opposition. Les sessions ordinaires de juillet et d’octobre n’ayant pas été tenues dans les délais, les comptes administratifs de la ville restent bloqués. Cette situation pose un grand problème aux responsables de la bonne marche des affaires locales notamment le ministère de l’Intérieur qui est l’autorité de tutelle ayant la mission de veiller sur la bonne gouvernance dans les collectivités locales et qui semble hésiter à intervenir pour remédier à cette situation. Les différentes formations politiques représentées au conseil de la ville de Tanger s’interrogent sur ce laxisme et se retournent vers le Parti Authenticité et Modernité (PAM) espérant que le parti de Mohamed Cheikh Biadillah interviendra auprès du maire de la capitale du détroit pour qu’il prenne ses responsabilités au sérieux.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *