Le Corcas lance sa contre-offensive

Le Corcas lance sa contre-offensive

Instrumentalisation odieuse et grotesque dont les droits de l’Homme font l’objet de la part du Polisario, manipulation par le front séparatiste des étudiants marocains d’origine sahraouie, détérioration de la situation humanitaire dans les camps de Tindouf … Ces dossiers constituent, avec la question de l’enseignement, les grands sujets à débattre par le Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes, lors de sa deuxième et dernière session ordinaire pour le compte de l’année 2008, prévue les 25 et 26 décembre à l’Académie du Royaume, à Rabat.
Le volet des droits de l’Homme, qui figure en bonne place à l’ordre du jour du Conseil, a été au centre de l’intérêt médiatique de ces derniers jours, après l’accident tragique et regrettable qui a coûté la vie à deux jeunes concitoyens d’origine sahraouie à Agadir. Le Polisario a exploité cet incident à des fins bassement politiciennes, se jouant de la peine des familles des deux défunts regrettés aux fins de récolter quelques dividendes médiatiques, incertaines au demeurant. «Que le CORCAS inscrive ce point à l’ordre du jour de son actuelle session ordinaire, n’est pas le fruit du hasard. Le Conseil est appelé aujourd’hui à préparer un plan de riposte à l’insoutenable légèreté de la bande séparatiste qui instrumentalise la noble cause des droits de l’Homme dans l’objectif mesquin de discréditer l’image du Royaume à l’international», observe un analyste de la question du Sahara marocain. Pour rappel, SM le Roi Mohammed VI a condamné, dans des termes vigoureux, l’instrumentalisation abjecte par le Polisario de la question des droits des Marocains d’origine sahraouie, dans un message à l’occasion de la célébration du 60ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Le Souverain a également dénoncé, avec la même fermeté, les violations en série des droits de l’Homme dans les camps de Tindouf. «A l’heure où nous commémorons cet événement historique et célébrons les valeurs de justice, de liberté et de dignité humaine dont il est porteur, nous ne laisserons pas passer cette occasion sans dénoncer les souffrances et les humiliations dont pâtissent les Marocains séquestrés dans les camps de Tindouf, et ce, en violation flagrante des règles les plus élémentaires du droit humanitaire international», a souligné le Souverain. Dans ce contexte, le Corcas prépare une contre-offensive afin de dévoiler les graves violations des droits des séquestrés, que le Polisario adore abhorrer. S’agissant de l’enseignement, troisième point à l’ordre du jour de la session du Conseil, un plan de mise à niveau du secteur dans les provinces du Sud sera discuté. Des sources proches du Corcas révèlent à ALM le projet de création d’une université à Laâyoune. Les mêmes sources font état déjà de progrès notables sur la question de l’enseignement, citant à titre d’exemple la création de 11 lycées rien que dans la seule ville de Laâyoune.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *