Le CORCAS semble de plus en plus dépassé par l’évolution du dossier du Sahara marocain.

Le Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS) semble de plus en plus dépassé par l’évolution du dossier du Sahara marocain. Son absence de réactivité dans l’affaire Aminatou Haidar, son action très limitée dans le dossier Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud et son indifférence face au dossier pourtant très épineux des jeunes qui sont ciblés par la machine de recrutement et de propagande du Polisario. Khelli-Henna ne semble plus accorder un véritable intérêt à sa mission et se limite à l’aspect protocolaire de son poste de responsabilité. Sur le terrain, dans les provinces du Sud, son action reste très limitée et certains membres du CORCAS, jeunes et dynamiques, qui veulent agir pour contrecarrer la propagande polisarienne, se sentent otages d’un système installé par leur président qui les accule à des rôles de figurants. 

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *