Le CSCA autorise 11 chaînes télé et radio

Le CSCA autorise 11 chaînes télé et radio

Le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) a décidé d’octroyer onze nouvelles licences d’établissement et d’exploitation de services privés de radio et de télévision, indique un communiqué du CSCA.
Cette décision, prise lors de la réunion plénière du CSCA, mercredi à Rabat, porte sur une télévision satellitaire d’information générale nationale et internationale, deux radios locales de proximité, couvrant respectivement les villes de Marrakech et d’Agadir et quatre radios régionales de proximité, couvrant respectivement les bassins d’audience de Casablanca, de Fès-Meknès, de Marrakech et d’Agadir.
Il s’agit également d’une radio multirégionale musicale couvrant les bassins d’audience de Rabat, de Casablanca et de Marrakech, d’une radio multirégionale de proximité couvrant les bassins d’audience du Nord, du Rif et de l’Oriental, d’une radio multirégionale thématique (économie et finances) couvrant les bassins d’audience de Rabat et de Casablanca, et d’une radio multirégionale thématique (économie) couvrant les bassins d’audience de Rabat, de Casablanca, de Fès-Meknès.
Cette décision, précise-t-on de même source, a été prise conformément aux dispositions du Dahir n° 1.02.212 portant création de la Haute autorité de la communication audiovisuelle, et à l’esprit de la Loi n° 77.03 relative à la communication audiovisuelle, notamment son préambule, et à l’issue d’une série de sessions de délibérations entreprises depuis le 7 avril 2006. Le CSCA précise, à cet égard, qu’"à l’occasion de l’évaluation des différentes demandes exprimées, le Conseil a relevé la grande qualité des projets qu’il a eu à étudier et à départager, le haut niveau de compétence de leurs promoteurs et le caractère très serré de la compétition.
Il signale, par ailleurs, que "d’autres projets, déclarés éligibles par le Conseil, seront réexaminés dans une phase ultérieure à la lumière des opérations de recherche de nouvelles fréquences et de sécurisation juridique et  technique nécessaire à leur exploitation".
Au terme de ce processus, poursuit la même source, le Conseil, "fort de la confiance placée en lui par SM le Roi Mohammed VI, réaffirme sa détermination à œuvrer en toute responsabilité, pour assurer une ouverture progressive du paysage audiovisuel national à l’initiative privée afin de garantir au plus grand nombre de citoyens un accès équitable à de nouveaux services audiovisuels diversifiés et complémentaires avec les services offerts par le pôle audiovisuel public".


 Les nouvelles chaînes privées


• La seule chaîne de télévision autorisée par le CSCA est Médi1 Sat. Un projet présenté par le directeur de Médi1 radio internationale, Pierre Casalta. Le tour de table comprend notamment Médi1 et Maroc Telecom.
• Deux Radios locales à Agadir et à Marrakech. La première est dirigée par un ancien journaliste de la RTM, Abderrahmane El Adaoui, qui vient de rentrer au Maroc après avoir passé quelques années aux Emirats arabes unis. La deuxième licence a été obtenue par le compositeur Nouâmane Lahlou pour son projet "Li Koulli ennass".
• Le projet de Radios de proximité présenté par Kamal Lahlou a aussi obtenu l’aval du CSCA.
• Une Radio multirégionale musicale couvrant l’axe Rabat-Casablanca-Marrakech dirigée par Younès Boumehdi. Son nom est Hit Radio et elle est adossée à des professionnels crédibles.
• Au nord, le CSCA a donné son accord à l’exploitation d’une Radio multirégionale de proximité couvrant le Rif et l’Oriental du nom de Cap Radio.
• Deux Radios thématiques à vocation économique vont voir le jour. Il s’agit de Bizz Radio de Thami El Ghorfi et celle du groupe Eco Media dirigé par Abdelmounaim Dilami. Les deux Radios sont pratiquement sur le même bassin d’audience, Rabat-Casablanca, et visent, gage de pluralisme, les mêmes cibles à la fois au niveau des auditeurs et des annonceurs.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *