Le débat sur Médi1Tv a été monopolisé par les deux invités algériens face à un chercheur marocain très conciliant.

L’émission «Milaff Li Nikach», un sujet à débattre diffusé en direct par la chaîne marocaine Médi1Tv mercredi 3 novembre, a consacré son premier épisode au sujet de la fermeture des frontières entre le Maroc et l’Algérie. Pour débattre du sujet, l’animatrice de l’émission, Jawhara, a invité au plateau trois universitaires, deux Algériens, Ismaël Maaraf et Zidane Khoulif, et le chercheur marocain Mohamed Amtat. Elle a aussi invité à s’exprimer sur le sujet, en duplex depuis Rabat, le professeur universitaire Taj Eddine Houssaini. Un semblant d’équilibre entre les différentes parties: deux Algériens et deux Marocains, mais l’équilibre dans la modération sera le plus grand absent de l’émission. Durant une heure et demie, le débat sera monopolisé par les deux invités algériens face à un chercheur marocain très conciliant qui sera obligé d’implorer, à chaque fois, le droit de parole à ses contradicteurs. Le seul discours cohérent, construit et très bien argumenté émanera de Rabat. Taj Eddine Houssaini a fait une démonstration brillante des pertes engendrées par le Non-Maghreb à cause de l’obstination du pouvoir algérien à maintenir les frontières fermées. Mais, le Pr. Houssaini n’a pas eu la tâche facile. Interrompu à maintes reprises par la modératrice de l’émission, il a du mal à faire passer ses idées.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *