Le délire de Belkacem Lounès

Belkacem Lounès, président du Congrès mondial amazigh (CMA), a produit une lettre à l’ONU véritable chef-d’œuvre en matière de délire. Le président algérien du CMA vient d’envoyer une lettre aux rapporteurs spéciaux de l’ONU (chargés du droit à la liberté d’expression et d’opinion, peuples autochtones…) pour les «inviter» à une visite de terrain «afin de constater de visu, les discriminations et l’exclusion politique, économique, sociale, culturelle et linguistique que subissent les Aït-Baâmran et les populations amazighes du Maroc en général». Belkacem Lounès fait référence aux derniers événements de Sidi Ifni.  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *