Le démenti de Abdallah Lahrizi

Le président de Sochepress Abdallah Lahrizi a apporté un démenti clair et net à l’information parue dans le magazine “Jeune Afrique l’Intelligent” du 9 au 15 mai selon laquelle M. Lahrizi a “rétrocédé les parts qu’il possédait dans cette entreprise“ aux Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP). Faux, rétorque M. Lahrizi qui ajoute qu’il s’agit d’une grossière intox.
Tout ce qu’il y a, précise l’intéressé, c’est que Sochepress est actuellement en négociation avec son partenaire français, qui détient déjà 50% des actions de Sochpress, pour qu’il devienne majoritaire dans le capital de la société. “ L’objectif de cette opération de partenariat est que les NMPP accompagnent le plan de développement stratégique de l’entreprise aussi bien sur le plan commercial que financier“. En effet, les NMPP disposent d’une grande expérience et d’un savoir-faire indéniable dont le Maroc a besoin pour moderniser le secteur de la distribution qui est aussi vital que la liberté d’expression.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *