Le député islamiste Mustapha Ramid a démissionné de l’instance dirigeante de son parti.

Le député islamiste Mustapha Ramid a démissionné de l’instance dirigeante de son parti pour protester contre la décision de sa formation de ne pas participer aux manifestations qui ont eu lieu dimanche dans plusieurs villes du Maroc pour réclamer des réformes politiques «urgentes». «La marche de dimanche était hautement civilisée et pacifique et notre parti n’aurait pas dû appeler à ne pas y participer. Je démissionne pour protester contre cette décision», a déclaré à l’AFP M. Ramid, député et membre dirigeant du parti islamiste Justice et développement ( PJD). «Les marches de dimanche m’ont fait penser à celles qui se déroulent en Europe du Nord, tant elles étaient pacifiques. La position de notre parti n’était donc pas en phase avec les aspirations de notre jeunesse et des Marocains dans leur ensemble», a ajouté M. Ramid. Le secrétaire général du PJD, Abdelilah Benkirane, avait appelé à ne pas participer aux manifestations de dimanche.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *