Le grand Prix de la presse valorisé de 10.000 DH

Le grand Prix national de la presse connaîtra beaucoup de changements. Selon le décret qui sera discuté aujourd’hui en Conseil de gouvernement, il sera désormais question, dès la troisième édition, de six prix au lieu de cinq.
Chaque prix correspond à une récompense sonnante de 60.000 DH au lieu de 50.000. La grande nouveauté aussi est la fin de la compétition «en vrac» puisque les journalistes vont concourir par catégories : presse écrite, radio, télé ou presse électronique.  Ainsi, on ne trouvera plus de journalistes de presse écrite rivaliser, pour l’un des prix, avec des confrères de la MAP ou 2M. Toutefois, critique adressée à ce prix, c’est à une commission de faire le tri parmi la production des médias durant toute l’année au lieu de la «mode» qui veut que ce soit le journaliste qui choisit et «soumissionne».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *