Le Japon annonce un plan de soutien en faveur du continent africain

Le Japon annonce un plan de soutien en faveur du continent africain

«Nous vous invitons à ouvrir une nouvelle page pour l’Afrique.  J’ai le pressentiment que ce siècle est celui de la croissance en Afrique». C’est en ces termes  que le Premier ministre japonais Yasuo Fukuda s’est adressé aux représentants de 52 pays africains, lors de l’ouverture de la quatrième conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique «TICAD».  Du 28 au 30 mai à Yokohama, à près de 40 km de Tokyo, le TICAD se veut un forum pour «Une Afrique  qui gagne : un continent d’espoir et d’opportunités». Espoir et opportunités,  sont donc les deux mots clés de cette manifestation. «Le premier engagement que je voudrais prendre aujourd’hui est le suivant: dans les cinq années à venir, le Japon accordera à l’Afrique des prêts de 4 milliards de dollars de manière volontariste et flexible. Et ce pour accélérer l’aménagement des infrastructures», a ajouté Yasuo Fukuda.
Devant les chefs de gouvernement africains, le Premier ministre nippon n’y va pas par quatre chemins : «Après l’été, le Japon enverra une mission économique d’envergure pour promouvoir les activités des entreprises japonaises en Afrique». Ainsi, un fonds d’aide aux investissements en Afrique sera mis en place par la Banque japonaise pour la coopération internationale « JBIC » pour financer directement les sociétés japonaises opérant en Afrique et aussi pour garantir des projets.
«D’ici 5 ans, ce fonds atteindra 2,5 milliards de dollars. Notre objectif est de doubler les investissements japonais en Afrique grâce à la collaboration entre le secteur public et le secteur privé», a précisé M. Fukuda, 72 ans. Le Maroc prend part à cette grand-messe africaine sur la terre asiatique.  Et c’est le Premier ministre, Abbas El Fassi, qui représente SM le Roi Mohammed VI à cette manifestation, accompagné  par la secrétaire d’Etat auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Latifa Akherbach, et de l’ambassadeur du Maroc à Tokyo, Abdelkader Lachhab. Dans un message royal lu par M. El Fassi, le Souverain a mis l’accent sur la coopération tripartite maroco-nippo-africaine et sur le soutien qu’accorde le Japon à l’INDH. À la fin de ce message adressé aux participants au TICAD, SM le Roi Mohammed VI a souhaité voir émerger de cette manifestation «des mesures audacieuses et des engagements fermes».
De 1976 jusqu’à aujourd’hui, le montant total des prêts japonais accordés au Maroc s’élève à plus de 16 milliards de dirhams. Le secteur des routes arrive en tête avec 4,6 milliards de dirhams. Le dernier prêt concerne un projet d’aménagement des routes rurales, signé au mois de mars dernier et portant sur une enveloppe de 618,8 millions de dirhams. Rappelons que les relations diplomatiques entre le Royaume du Maroc et le Japon ont été établies en 1956. L’ouverture de l’ambassade du Japon à Rabat a eu lieu en 1961, et celle du Maroc à Tokyo en 1965.  En 2006, à l’occasion du 50ème anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques, plusieurs manifestations culturelles ont été organisées en collaboration avec différents organismes marocains et japonais.
 


Nerica : Un riz spécial Afrique


Nerica.  C’est ainsi que les Japonais ont baptisé une nouvelle variété de riz conçue spécialement pour les pays d’Afrique subsaharienne. Le nouveau riz pour l’Afrique (Nerica) a un rendement plus élevé, un court cycle de croissance, une grande résistance aux conditions climatiques et une teneur plus élevée en protéines. La création du Nerica a été le fruit d’une étroite collaboration entre le PNUD, la FAO, la Banque mondiale, l’USAID ainsi que la Fondation Rockefeller. Au TICAD, on souligne qu’avec la flambée du prix du riz sur le marché international, le Nerica pourrait contribuer de façon significative à la sécurité alimentaire en Afrique. Au mois de mai dernier, le gouvernement japonais à annoncé une aide alimentaire urgente de 50 millions de dollars à des pays africains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *