Le Maroc condamne avec force la décision israélienne

Le Maroc a condamné mercredi avec force la décision du gouvernement israélien d’autoriser la construction de 1.600 nouveaux logements à Al Qods-Est, en demandant l’annulation immédiate de cette décision. «Le Maroc, dont le Souverain, SM le Roi Mohammed VI est président du Comité Al Qods, condamne avec force ce projet de colonisation qui est en contradiction totale avec la légalité internationale et constitue une violation flagrante des résolutions des Nations unies concernant l’interdiction de modifier la situation et la nature des territoires palestiniens occupés, y compris Al Qods-Est», indique un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération.
Cette décision israélienne dangereuse, ajoute le communiqué, confirme la stratégie de l’actuel gouvernement israélien qui consiste à isoler Al Qods-Est des autres territoires de la Cisjordanie et traduit ses tentatives inacceptables de dissocier le dossier d’Al Qods des négociations pour une solution définitive, «à un moment où le Monde arabe a exprimé sa disponibilité à soutenir la tenue de négociations indirectes sous l’égide des Etats-Unis d’Amérique». Le Royaume du Maroc, qui prend note de la condamnation internationale globale de cette décision, notamment au niveau du secrétaire général des Nations unies et du vice-président américain lors de sa visite dans la région, insiste sur la nécessité de procéder à titre immédiat à l’annulation de cette décision de colonisation et d’œuvrer pour soutenir les efforts visant à privilégier la voie des négociations au lieu de la logique de la force et l’imposition du fait accompli, conclut le communiqué.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *