Le Maroc de toutes les ambitions

Le Maroc de toutes les ambitions

À Lisbonne, les célébrations, les 6 et 7 mars, du cinquantenaire de la Fondation Gulbenkian ont été marquées par l’intervention d’André Azoulay. Le conseiller de SM le Roi a fait un plaidoyer passionné autour de la «cohérence, de la profondeur et de la performance globale du projet de société que le Maroc construit avec confiance et détermination». Lors de cette conférence internationale sur «l’immigration, opportunité ou menace», M. Azoulay a tenu à noter «la rupture positive qui caractérise le discours portugais sur les nouvelles frontières stratégiques, institutionnelles, économiques et sociales que l’Union européenne doit proposer à ses pays partenaires, sur la rive sud de la Méditerranée».
Accompagné de Samir Arour, ambassadeur du Maroc au Portugal, M. Azoulay a axé son intervention sur le thème de «l’alliance des civilisations et du dialogue des cultures pour redonner toutes ses chances au métissage et au partage concerté des richesses».  «Quand j’entends le Premier ministre portugais, M. José Socrates, récuser devant cette assemblée les archaïsmes de l’Europe forteresse, en nous rappelant sans frilosité, que nous sommes tous des migrants et des émigrants potentiels, je prends la juste mesure de ce que le Portugal, qui assurera la présidence de l’Union européenne le 1er juillet 2007,  peut apporter de plus et de mieux à l’espace euro-méditérrannéen», a-t-il précisé. Et d’ajouter que «c’est dans cette perspective dynamique, créative et volontariste qu’il faut situer le projet de statut avancé que SM le Roi Mohammed VI a initié pour donner aux relations maroco-européennes le cadre institutionnel et les moyens qu’elles méritent», en mettant l’accent sur «les atouts et les exigences de ce Maroc de mars 2007, un Maroc de toutes les ambitions et de tous les possibles». Le conseiller de SM le Roi a également invité l’Assemblée à privilégier comme lui «La force et la résistance du modèle social marocain, curieux de toutes les cultures, convivial avec toutes les spiritualités, campé sur toutes ses traditions mais aussi assoiffé de toutes les modernités». «C’est ce Maroc qui m’a inspiré dans une contribution aux travaux du Groupe de haut niveau des Nations Unies pour l’alliance des civilisations. Un rapport qui a renvoyé à leurs chères études les tenants de la théorie du clash des civilisations», a affirmé M. Azoulay. En rappelant une solution politique «juste, digne et éthique susceptible de mettre un terme aux tragédies que connaissent les peuples palestinien et irakien», M. Azoulay s’est félicité de l’adoption par les Nations Unies de sa proposition pour résoudre un vieux conflit.  Cette proportion concerne la mise en chantier «d’un livre blanc sur le conflit entre Palestiniens et Israéliens pour comprendre les erreurs du passé et réinventer une autre paix pour demain».

Émigration : rapports Nord-Sud

Les participants à la conférence sur l’émigration ont appelé, mercredi 7 mars, à l’adoption d’une nouvelle approche participative pour la structuration de la migration légale et remédier aux aspects négatifs des flux illégaux. Dans leurs recommandations, les participants à cette rencontre de deux jours ont relevé la nécessité de détecter les dysfonctionnements émaillant les rapports Nord-Sud, dans la perspective du rapprochement des vues pour préserver les intérêts des deux parties. Ils ont également mis l’accent sur le soutien des efforts de développement dans le continent africain afin d’assurer les conditions de sécurité, de stabilité et de dignité humaine au profit des candidats à l’émigration clandestine.
 

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *