Le Maroc dénonce l’approche algérienne biaisée et étriquée de la question du Sahara

Le Maroc dénonce l’approche algérienne biaisée et étriquée de la question du Sahara

L’ambassadeur représentant permanent adjoint du Maroc auprès de l’ONU, Hamid Chabar, a dénoncé, mardi, la lecture «délibérément biaisée et étriquée» à laquelle s’est livré le représentant algérien sur l’évolution de la question du Sahara, lors d’un débat de l’Assemblée générale consacré au rapport annuel du Conseil de sécurité.
Le représentant permanent de l’Algérie auprès de l’ONU, Mourad Benmehidi, faisant fi des dernières résolutions du Conseil de sécurité sur cette question, avait jugé bon de soulever le dossier du Sahara pour, soi disant, illustrer l’échec des Quinze.
Il avait également omis, au passage, qu’aujourd’hui, l’Assemblée générale est tout à fait en phase avec l’approche du Conseil de sécurité sur ce conflit régional, comme en témoignent ses deux dernières résolutions appelant à la poursuite du processus de négociations.
Usant de son droit de réponse, M. Chabar a tenu à rappeler les dernières résolutions adoptées par le Conseil à l’unanimité de ses membres.
«Le Conseil de sécurité n’a pas échoué. Il a, en revanche, adopté trois résolutions fondatrices et de substance à travers lesquelles il se félicite de la proposition d’autonomie présentée par le Maroc et de ses efforts sérieux et crédibles et appelle les parties à s’engager dans des négociations de substance et à faire preuve de réalisme et d’esprit de compromis pour hâter l’avènement d’une solution politique définitive à ce différend», a souligné M. Chabar.

Le diplomate marocain a, en outre, rappelé que «la dynamique actuelle a été bel et bien enclenchée par la proposition marocaine, laquelle a engendré quatre rounds de négociations déclenchant ainsi un processus qui bénéficie, aujourd’hui, du soutien de la communauté internationale». «Il s’agit d’un tournant important dans le traitement de cette question par les Nations unies que la communauté internationale a le devoir politique et moral de soutenir et d’encourager pleinement, car il y va de la stabilité d’une région, aujourd’hui, confrontée à de nouvelles menaces telles que le terrorisme», a-t-il dit, soulignant que le Maroc «demeure activement engagé dans la recherche d’une solution politique à ce différend conformément aux résolutions du Conseil de sécurité dont la teneur est partagée aujourd’hui par l’Assemblée générale». Le représentant du Maroc a, enfin, exprimé le souhait que «l’Algérie se départisse une fois pour toute de la duplicité qui a toujours caractérisé sa position sur ce point», réitérant l’appel du Royaume à l’édification d’un ensemble maghrébin uni.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *