Le Maroc n’accordera pas l’asile à Aristide

Le Maroc n’accordera pas d’asile politique au président d’Haïti démissionnaire Jean-Bertrand Aristide qui a quitté son pays dimanche, a annoncé à Rabat une source officielle qui a précisé n’avoir reçu aucune demande d’accueil. « Le gouvernement précise que le Royaume du Maroc n’a reçu aucune demande d’accueil du président haïtien Jean-Bertrand Aristide et qu’il ne dispose d’aucune information à ce sujet », a indiqué dimanche le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération dans un communiqué.
« Le Royaume du Maroc n’a pas l’intention de répondre favorablement à toute demande éventuelle d’asile politique du président Aristide », ajoute le ministère. « Même si M. Aristide demandait l’asile, la réponse du Maroc serait un non catégorique », avait déclaré auparavant à l’AFP une source proche du gouvernement, soulignant que « le Maroc a actuellement d’autres problèmes à régler », en allusion aux suites du séisme qui a fait 572 morts dans la région d’Al Hoceïma le 24 février. Le Maroc, selon des informations non-vérifiées circulant à Port-au-Prince, a été évoqué parmi les destinations d’asile possibles pour Aristide, mais également Taïwan, l’Afrique du Sud et Panama.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *