Le Maroc renforce son ancrage arabe

Le Royaume du Maroc, qui compte parmi les amis arabes des Etats-Unis, remet de plus en plus au premier plan son ancrage dans le monde arabo-musulman, affichant notamment une solidarité militante envers la cause palestinienne.
L’accueil peu enthousiaste réservé lundi par le Roi Mohammed VI au secrétaire d’Etat américain Colin Powell, une manifestation géante organisée à Rabat en soutien aux Palestiniens et la décision de reporter les festivités du mariage royal, prévues le 12 avril à Marrakech, pour cause de « drame palestinien », ont constitué autant de messages à la communauté internationale.
Recevant lundi à Agadir le chef de la diplomatie américaine, qui entamait une mission à la recherche d’un apaisement au Proche-orient, le Roi Mohammed VI, qui arborait un badge de soutien aux Palestiniens, a demandé publiquement à Colin Powell s’il ne trouvait pas « qu’il aurait été plus important d’aller à Jérusalem d’abord ».
La question embarrassante du Roi Mohammed VI faisait écho à des commentaires de la presse arabe selon lesquels le périple tortueux de M. Powell était destiné à ménager du temps à Israël pour poursuivre ses opérations militaires.
Le Roi du Maroc a par ailleurs réaffirmé, très solennellement, «son soutien total et inconditionnel au peuple palestinien et à sa direction combattante», et fait savoir qu’il s’était entretenu téléphoniquement, avant et après la visite de Colin Powell, avec le Président de l’Autorité palestinienne Yasser Arafat. Au-delà de l’attitude du Roi, c’est le Maroc tout entier qui a paru crier d’une seule voix dimanche, lors d’une énorme manifestation organisée dans les rues de Rabat pour dénoncer la guerre menée par Israël dans les territoires palestiniens et soutenir le Président Yasser Arafat.
Un million environ de manifestants, venus de toutes les régions du Royaume, représentant les partis politiques et une nuée d’associations, ont scandé leur soutien aux Palestiniens. Le Premier ministre Abderrahmane Youssoufi et plusieurs membres de son gouvernement, qui avaient rallié le défilé, ont dû écourter leur participation après avoir été pris à partie par des manifestants mécontents de l’attitude jugée trop complaisante des Etats arabes vis-à-vis d’Israël.
Le report des cérémonies du mariage de Mohammed VI à Marrakech, pour cause de «drame palestinien», a mis une dernière touche, symbolique, au message de solidarité adressé par le Maroc à ses «frères» palestiniens. Le report des réjouissances populaires, dont le Roi a personnellement fait part à Yasser Arafat par téléphone, a été décidé quelques heures à peine après l’entretien de Mohammed VI avec Colin Powell. Les cérémonies de Marrakech, qui devaient célébrer le mariage officiel pendant trois jours dans la ville impériale au sud du pays, en présence de nombreux invités marocains et étrangers, ont été reportés sine die.
Le Maroc a donné sa pleine approbation au plan saoudien de paix approuvé au sommet arabe de Beyrouth. Le Roi du Maroc préside par ailleurs le Comité Al Qods, une instance de l’Organisation de la conférence islamique (OCI) chargée de préserver le patrimoine arabo -musulman de Jérusalem.

• Abdelfettah Fakihani et Dominique Petti (AFP)

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *