Le Maroc souhaite devenir un leader en matière d’énergies renouvelables selon l’EIU

Le Maroc souhaite devenir un leader en matière d’énergies renouvelables dans la région du sud de la Méditerranée, indique le think-tank britannique, The Economist Intelligence Unit (EIU) dans son rapport du mois de juillet sur le Maroc. Le think- tank rappelle dans ce cadre que SM le Roi Mohammed VI a présidé fin juin la cérémonie de présentation du Programme marocain intégré de l’énergie éolienne, qui prévoit un investissement total estimé à 31,5 milliards de dirhams (MMDH), et inauguré à Dhar Saâdane (province de Fahs-Anjra) le parc éolien de TangerI, le plus grand d’Afrique et dont le coût global s’élève à 2,75 MMDH. Le nouveau parc devra contribuer à hauteur de 2,5 % à la satisfaction de la demande nationale en énergie, indique l’EIU. Le programme intégré de l’énergie éolienne portera la puissance électrique installée d’origine éolienne de 280 MW actuellement à 2.000 MW en 2020, souligne l’EIU.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *