Le ministre français de l’intérieur dénonce l’assassinat du jeune Marocain

Le ministre français de l’intérieur, Nicolas Sarkozy, a dénoncé, mardi, «l’abominable crime raciste» dont a été victime, vendredi soir, le jeune marocain Mohamed Maghara dans la banlieue de Dunkerque (nord de la France). Ce crime constitue «un acte qui est une injure à la république française. le racisme est un cancer qui doit être extirpé», a souligné le ministre devant l’Assemblée Nationale française dans le cadre des questions au gouvernement. Mohamed Maghara, 17 ans, avait été tué à bout portant par Joel Damman, chauffeur routier, qui a été mis en examen, lundi soir, par le tribunal de grande instance de Dunkerque pour assassinat et tentative d’assassinat. Le ministre français a par ailleurs affirmé que son gouvernement refusera les «outrances» dans la question des sans-papiers en France. «Nous allons refuser les deux outrances qui consisteraient à régulariser tout le monde ou à laisser sans réponse les étrangers en situation irrégulière non expulsables ni régularisables», a-t-il dit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *