Le niet du Directeur de la Marine marchande

Au moment où l’on dit que le Pavillon national doit être fort, des fonctionnaires continuent d’imposer des mesures de restriction aux opérateurs du secteur.
Ainsi, Azzedine Diouri, le Directeur de la Marine marchande, vient de refuser à l’IMTC et à la Comarit d’opérer sur la ligne passagers Tanger-Savone par navire car-ferry. Ces deux entreprises ont adressé plusieurs demandes d’autorisation avec des rappels, les 26 novembre, 27 décembre et 18 fèvrier 2005. En vain. Deux arguments ont été avancés par la Direction de la Marine marchande. D’abord la proximité entre Savone et le port de Gênes, lequel est déjà desservi dans le cadre des lignes maritimes régulières.
Ensuite, le gel provisoire de l’octroi de nouvelles autorisations sur les lignes déjà desservies.
Pour les armateurs concernés, le premier prétexte n’est pas justifié à partir du moment où il existe un accord sur les dates d’escales entre la Comanav et leur groupement. Quant à la décision du ministère, elle ne concerne que les lignes déjà desservies. Ce qui n’est pas le cas de la ligne Tanger-Savone, laquelle est nouvelle.
Face au refus réitéré du Directeur de la Marine marchande, IMTC et Comarit viennent de saisir le ministère de tutelle par courrier daté du 1er mars.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *