Le Pacha, une usine à gaz déficitaire

La plus grande boîte de nuit d’Afrique a clôturé sa première année d’existence sur un honorable bilan au niveau de la programmation. Côté finances, l’équilibre est pour 2006. En 2005, le chiffre d’affaires réalisé est de 35 millions de dirhams, soit deux fois moins que le capital immobilisé au départ. Naturellement, c’est la discothèque qui tire la carrosse, avec un chiffre d’affaires de 19, 6 millions de  dirhams. L’établissement tire aussi sa force dans les congrès. L’année dernière, le Pacha a accueilli 1300 personnes pour la soirée du défilé caftan, un peu plus pour la finale marocaine du grand concours des DJ d’Afrique, la soirée d’ouverture officielle du festival du film de Marrakech . etc Pour 2006, les réservations  battent leur plein. Cependant M. Kabbaj reste secret sur l’ampleur réel des pertes de son projet tout en étant discret sur l’avenir réel de cette usine à gaz dans une ville comme Marrakech. Un problème de taille.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *