Le Parti de la justice et du développement est à la recherche d’une nouvelle stratégie.

Les ténors du parti cherchent un nouveau souffle pour se préparer aux élections législatives de 2012. Ce sujet est au cœur des préoccupations du PJD en cette rentrée politique. Le discours est consommé, les figures emblématiques sont usées, la manière de faire la politique ne séduit plus les masses, et l’argument électoral de «l’exclusivité de l’honnêteté » n’est plus crédible. Aussi, le secrétaire général a chargé des jeunes cadres de proposer une nouvelle stratégie d’action pour le parti qui lui permettrait de rebondir sur la place politique. Le directeur du quotidien arabophone du Mouvement unicité et réforme (MUR), l’un des plus proches conseillers de l’ombre d’Abdelilah Benkirane dirige cette commission dont le travail est entouré de la confidentialité la plus absolue.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *