Le PJD s’apprête à nommer le député Najib Boulif chef de son groupe parlementaire.

Les membres du secrétariat général du Parti de la justice et du développement (PJD) s’apprêtent à nommer le député Najib Boulif, chef de leur groupe parlementaire. Des informations émanant des coulisses du parti islamiste indiquent que le PJD voudrait faire d’une pierre deux coups avec la nomination de Mohamed Najib Boulif. Un, essayer de pratiquer «l’opposition politico-financière» au Parlement et abandonner la stratégie de «l’indignation morale» adoptée par l’avocat islamiste Mustapha Ramid que la contre-offensive pratiquée par le PAM a neutralisée. Deux, ériger un député du Nord comme un leader de l’opposition parlementaire pourrait aider le parti à arrêter l’hémorragie dont il souffre dans cette région et lui permettre de récupérer des voix et des élus en perspective des législatives de 2012.    

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *