Le Polisario se repositionne au Chili en l’absence d’une riposte diplomatique marocaine.

Après avoir subi plusieurs revers en Amérique latine, le Polisario est en train de récupérer des forces dans cette région du monde. Au Chili, les représentants des séparatistes de Tindouf se sont mobilisés fortement cet été à Santiago où ils ont tenu plusieurs rencontres avec des responsables chiliens. Ils ont pu organiser, du 9 au 14 août, un événement qu’ils ont appelé «La première semaine afro-chilienne». Supervisé par Brahim Ghali, devenu depuis son retour à Alger une sorte de coordinateur de la stratégie polisarienne ciblant les pays hispanophones, cet événement a été couronné par l’adoption par les parlementaires chiliens d’une motion appelant leur gouvernement à reconnaître la RASD. Pendant ce temps-là, notre ambassadeur à Santiago, Abdelkader Chaoui, était occupé à faire la promotion de la traduction en français de l’un de ses livres. Décidément à chacun son métier.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *