Le port d’armes demeure soumis à la législation en vigueur

Les autorisations de port d’armes au profit des personnels des sociétés de gardiennage et de transport de fonds demeurent soumises à la législation en vigueur en vertu de laquelle «seuls les représentants des forces de l’ordre ont le droit de port d’armes d’office», indique lundi un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN).
Ces autorisations sont régies par le dahir du 2 juillet 1941 modifiant le dahir du 31 mars 1937 réglementant l’importation, le commerce, le port, la détention et le dépôt des armes et de leurs munitions, précise la DGSN dans ce communiqué faisant suite à des informations publiées par certains organes de presse. Cette législation sera «complétée par une réglementation prise pour l’application de la loi N° 27-06, relative aux activités de gardiennage et de transport de fonds et qui réservera, le cas échéant, la délivrance de ces autorisations aux seuls agents des sociétés de transport de fonds, qui remplissent les conditions de moralité et de compétence exigées», ajoute-t-on de même source. «Une révision de la législation sur le port d’armes à feu est à l’étude pour actualiser ses dispositions», conclut le communiqué.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *