Le premier sommet UE-Maroc le 7 mars prochain à Grenade

L’Union européenne est «engagée dans un ambitieux projet visant à avoir avec le Maroc un rapport stratégique et privilégié, à savoir le Statut avancé», a affirmé l’ambassadeur Eneko Landaburu, chef de la délégation de l’UE au Maroc. M. Landaburu a indiqué dans une déclaration à la presse, à l’issue d’un entretien avec le Haut commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami, que la réussite du Statut avancé avec l’UE nécessite la mise en œuvre «d’outils modernes de gouvernance». L’UE attend du Maroc qu’il précise plus le rythme de changements qu’il veut introduire pour se rapprocher des législations et des standards européens, a-t-il ajouté, rappelant dans ce cadre la tenue le 7 mars prochain à Grenade, du premier sommet UE-Maroc, qui devrait permettre, selon lui, de donner une nouvelle impulsion aux rapports maroco-européens. Pour le diplomate européen, les objectifs du Statut avancé accordé au Maroc impliquent un rapport privilégié avec l’Europe, lequel doit «se traduire par une série de changements dans différents domaines».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *