Le projet d’autonomie expliqué à Berlin

Le projet d’autonomie expliqué à Berlin

Cinquième étape, après la France, l’Espagne, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne, l’Allemagne, qui a accueilli lundi une importante délégation ministérielle dépêchée par SM le Roi pour expliquer le projet d’autonomie, a exprimé à son tour son «grand intérêt» pour la proposition marocaine. Lors d’une rencontre, lundi à Berlin, le ministre fédéral allemand des Affaires étrangères, Frank Walter Steinmer, a assuré la délégation de la volonté de l’Allemagne, – qui préside actuellement l’Union européenne -, «d’étudier avec beaucoup d’intérêt ce plan». Dans un communiqué, publié à l’issue de cette rencontre, le chef de la diplomatie allemande a salué le déplacement de la délégation visant «à informer l’Union européenne des réflexions marocaines» au sujet du conflit du Sahara, soulignant, par ailleurs, les efforts déployés par le Royaume pour sortir ce conflit de l’impasse.
L’initiative du Royaume, fruit d’un large processus de concertations démocratiques, est, en effet, la seule alternative concrète pour le règlement de ce conflit. Les responsables allemands ont, par ailleurs, salué le vaste processus de réformes engagé, résolument et courageusement, par le Royaume. «Je suis avec intérêt et sympathie le processus de réformes en cours au Maroc et l’engagement de SM le Roi Mohammed VI à faire participer la société à ces réformes», a déclaré le président de la commission des Affaires étrangères du Bundestag allemand, Ruprecht Polenz, au terme d’une rencontre avec la délégation marocaine. M. Polentz a souligné, à cet effet, que «le processus de réformes enclenché au Maroc peut jouer un rôle positif» dans la solution du conflit. «J’espère que l’on se rapprochera d’une solution car le Maroc aura une meilleure possibilité de jouer un rôle plus important sur le plan international si ses problèmes internes venaient à être résolus», a-t-il dit, mettant en relief «la place importante du Maroc dans le pourtour méditerranéen» et sa détermination à participer activement au règlement des conflits dans la région notamment du Moyen-Orient.
A ce propos, M. Polenz a soutenu que le Maroc et l’Allemagne peuvent développer une initiative commune dans la solution des conflits, émettant l’espoir de voir la coopération entre les deux pays évoluer de manière positive. En plus de cette rencontre avec M. Polentz, la délégation marocaine a eu hier mardi une séance de travail avec le ministre allemand délégué à l’Intérieur, M.August Nanning, au sujet de la coopération bilatérale en matière de sécurité. Lors de cette séance, les deux parties ont discuté du terrorisme international notamment dans le Sahel et les nouvelles menaces qu’il présente pour la région.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *