Le Roi à Médiouna et Mohammédia

Réalisé sur une superficie de 13 hectares, ce projet consiste en l’aménagement de 660 lots de 60 m2, des lots commerciaux et la construction d’une école, d’une mosquée, d’un dispensaire, de deux administrations ainsi que d’autres dépendances.
Dans le cadre de ce projet, il est prévu de déplacer la population des bidonvilles de Magri, situés dans une ancienne carrière entre le centre de Béni Yakhlaf et l’autoroute Casablanca-Rabat, vers un nouveau lotissement dans un terrain domanial à proximité du douar Aïn Tekki. Ce projet permettra à 650 ménages d’accéder à un logement décent, et seront ainsi à l’abri des aléas climatiques et de l’exclusion sociale. A cette occasion, SM le Roi s’est enquis du projet global d’amélioration des conditions de logement des habitants des bidonvilles de la région du Grand Casablanca qui profite à 82.000 ménages. Ce projet est réalisé avec une enveloppe budgétaire de 4,10 milliards de dirhams en coopération avec des partenaires publics et privés.
Le projet nécessite une enveloppe de 541,03 millions de DH, dont 300,84 millions mobilisés par les bénéficiaires, 227, 48 millions par le Fonds de solidarité de l’habitat, 10 millions par les communes et 2,7 millions par les propriétaires terriens.
SM le Roi Mohammed VI a procédé, le même mardi à Médiouna, au lancement d’un projet d’alimentation en eau potable des douars de la commune rurale Mejjatia-Ouled Taleb relevant de la province de Médiouna.
D’une valeur de 20 millions de Dh, dont 12,5 MDH pour le réseau d’accès principal et le reste pour les travaux du réseau secondaire et tertiaire pour branchements individuels, le projet permettra la création de 40.000 journées de travail générées pendant l’exécution du projet.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *