Le sens du geste désespéré de Mohamed Gourja

Les observateurs ont perçu dans la tentative de suicide récente de l’ex-directeur général de la CNSS Mohamed Gourja, dont le nom a été cité dans le rapport d’enquête parlementaire, un signe d’extrême détresse. Une manière à lui de se défendre. De tous les patrons qui se sont succédé à la tête de la Caisse, l’intéressé est celui qui a duré le plus dans ce poste (du 9 avril 1971 au 1er mai 1992). C’est sous son époque comme il ressort dans le rapport El Hilaâ que l’argent de la CNSS fut soumis à une véritable rapine, que les polycliniques furent construites et que certains se sont enrichis de manière indue. C’est ce qui explique d’ailleurs la longévité de M. Gourja, un homme qui arrangeait les affaires de ses manipulateurs.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *