Le SNPM appelle à la protection des journalistes

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM) a souligné, mardi, la nécessité d’assurer la protection aux journalistes, suite à la mise à feu, la veille à Al Hoceima, du véhicule d’un cameraman de la chaîne 2M. Il s’agit d’un «acte intentionnel», en ce sens que le véhicule du cameraman Alaâ Eddine Lahmini a été pris pour cible parmi d’autres voitures stationnées dans une avenue de la ville, affirme, mardi, le syndicat dans un communiqué, précisant que la victime a déposé une plainte contre X. Cet acte a pour dessein de «terroriser» les membres de l’équipe de 2M dans la ville, qui «commencent à avoir des inquiétudes pour leur propre sécurité et celle de leurs familles et de leurs biens», ajoute-t-on de même source. Le SNPM dénonce «avec force» les attaques et les harcèlements visant les journalistes et l’ensemble des professionnels, appelant la société civile, les organisations politiques et syndicales à œuvrer au soutien des journalistes et à la dénonciation des hostilités dont ils sont victimes. Le syndicat indique avoir adressé une lettre au ministre de l’Intérieur pour que les services de sécurité prennent «au sérieux» cette affaire et diligentent une enquête à ce propos. Le SNPM lance, enfin, un appel pour la protection de l’équipe de 2M et l’ensemble des journalistes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *