Le SNPM condamne la publication des photos de cadavres

Le Syndicat national de la presse marocaine (SNPM)  considère que la publication de photos de cadavres et de restes de kamikazes,  ainsi que des photos dégradantes des victimes des explosions criminelles de  Casablanca, est contraire à "la déontologie de la presse et aux conventions  incitant au respect de la dignité humaine". Le syndicat affirme, dans un communiqué publié lundi, suivre "avec profonde inquiétude" la publication de telles photographies, appelant "l’ensemble des journaux et les médias à éviter leur diffusion par respect à  l’éthique et à la déontologie de la profession ainsi qu’à la dignité humaine".  Le SNPM se base ainsi sur les dispositions de la convention de l’Instance nationale indépendante de déontologie et de liberté d’expression.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *