« Le Soir d’Algérie » en flagrant déli d’intox

"Le Soir d’Algérie", publication qui ne porte pas particulièrement le Maroc dans son cœur, vient de donner la preuve d’un certain "professionnalisme" en matière d’intox auquel sont rodés des journaux algériens dans leur approche du pays voisin. Sauf que cette fois, la gaffe est de taille. Dimanche 12 février 2006, cette publication écrit que cinq soldats marocains "d’origine sahraouie" avaient été arrêtés aux environs d’une localité appelée Merkala près de Tindouf. "Le Soir d’Algérie", force détails à l’appui et sans prendre la peine de recourir au précieux conditionnel, affirme que les cinq soldats, "enrôlés" dans l’armée marocaine contre leur volonté, ont été interceptés par les gendarmes gardes frontières, algériens. Et plus encore, cette publication avance le froid insupportable et le manque de moyens (même de nourriture !) comme raison de la "désertion" des soldats marocains. Le journal va même jusqu’à puiser dans de surréalistes statistiques pour affirmer que les suicides et les maladies mentales ont triplé au sein de l’armée marocaine ces dernières années.
Toutes ces "joyeusetés" avaient une source, unique et surtout intéressée. L’Association le Sahara Marocain (ASM) avait pris sur elle de vérifier ces "informations". Résultat des courses : on allait s’apercevoir que "Le Soir d’Algérie" et ses deux journalistes ont été bernés par l’armée algérienne comme ils l’ont admis eux-mêmes.
Même le Polisario, à en croire l’ASM, a démenti l’"information".
Les journalistes du "Soir d’Algérie", contactés par l’ASM ont affirmé qu’ils s’étaient " fait avoir par (leurs) sources au sein de l’armée…". Commentaire de l’association de Mohamed Réda Taoujni, il s’agit, encore une fois, d’"une intoxication de plus made in «Army of Algeria» malheureusement de bas niveau".
Une affaire qui rappelle la fameuse histoire des "officiers libres" et autres inventions. "Le Soir d’Algérie", aux dernières nouvelles, n’a pas daigné s’excuser auprès de ses lecteurs pour la bourde qu’il a commise. Craint-il de se fâcher avec ses sources au sein de l’armée algérienne ?!

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *