Le traitement de l’affaire Ould Sidi Mouloud montre le niveau de l’hypocrisie atteint par certains médias internationaux.

Le traitement de l’affaire Mustapha Salma Ould Sidi Mouloud dans la presse internationale montre le niveau de l’hypocrisie atteint par certains médias. Si le silence de la presse espagnole n’est pas surprenant, le double langage utilisé par des médias français frôle le ridicule. Le bureau de l’AFP à Alger diffuse une longue dépêche dans laquelle il accorde la parole à celui qu’il qualifie de «premier ministre de la RASD» accusant le Maroc de détenir secrètement des centaines de Sahraouis. La RASD n’étant pas un Etat reconnu par l’ONU, une agence respectable comme l’AFP devrait s’abstenir de lui attribuer le statut d’Etat. La chaîne française France24 fait, elle aussi, dans l’amateurisme. Dans un reportage, un journaliste estime que le Maroc «a annexé le Sahara» et «refuse l’indépendance à sa population». Au-delà de cette interprétation subjective de faits historiques, le commentateur omet de dire que «l’Algérie détient les Sahraouis séquestrés à Tindouf et leur refuse l’autonomie».

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *