L’eau-de-vie qui mène au crime

Samedi dernier un commerçant du Douar Laâskar, à Marrakech, a tué d’un coup de pierre son voisin qui était en état d’ébriété avancé. Selon des sources judiciaires, l’auteur s’est enivré avant de s’adresser au commerçant pour le provoquer et tenter de lui subtiliser la marchandise. Cependant, le commerçant a tenté au départ de le repousser un peu plus loin. Seulement, le soûlard, qui avait bu de l’eau-de-vie (Mahia), n’a pas hésité à aller jusqu’à la tentative de le violenter. Aussitôt, le commerçant en question a saisi une pierre et a asséné des coups à son protagoniste qui s’est effondré quelques secondes plus tard avant de rendre son dernier soupir. Convaincu du décès de ce dernier, le marchand s’est dépêché au commissariat de police pour se présenter aux policiers. Le mis en cause a été traduit devant le juge d’instruction près la Cour d’appel de Marrakech poursuivi pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *