L’enquête en cours à Safi pour déterminer les circonstances du décès de Kamal Ammari se poursuit.

L’enquête en cours à Safi pour déterminer les circonstances du décès de Kamal Ammari se poursuit, mais les officiers de la police judiciaire relevant de la Brigade nationale de la police judiciaire présents dans la ville depuis quelques jours pour les besoins de l’enquête sur ordre du procureur général du Roi, se heurtent à quelques difficultés en raison de la non-collaboration de la famille du défunt, indique-t-on de source informée. La famille a en effet refusé de remettre aux enquêteurs un cyclomoteur que le défunt utilisait de son vivant et qui a un lien avec l’enquête. La famille a prétendu avoir remis le cyclomoteur à d’autres parties «inconnues» qui seraient chargées de l’enquête, alors que les officiers concernés affirment être la seule partie à avoir été chargée de l’enquête par le parquet général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *