Les acteurs politiques débattent des messages véhiculés par le mouvement du 20 février.

Une conférence sous le thème «Le Maroc politique entre responsabilité et audace» a été organisée, mardi à Rabat, à l’initiative du Mouvement populaire (MP). S’exprimant à cette occasion, le secrétaire général du Mouvement populaire, Mohand Laenser s’est interrogé sur les messages véhiculés par le mouvement de 20 février, qui a organisé, récemment, des manifestations pacifiques dans plusieurs villes marocaines. Ainsi, M. Laenser a indiqué que les revendications de la jeunesse du 20 février sont partagées par «tous les partis politiques» et que leur satisfaction «doit émaner de nos institutions politiques». Pour sa part, le représentant du PJD, Lahcen Daoudi, a mis l’accent sur l’importance de l’adhésion des jeunes dans les partis politiques, soulignant que les partis marocains ont besoin d’une loi régissant les élections qui peut mettre fin aux «comportements hostiles». Quant au représentant du RNI, Mohamed Aujjar a appelé à écouter les jeunes pour mieux comprendre leurs soucis et revendications, soulignant que les partis politiques doivent dévoiler «leur échec dans la lutte contre la corruption», pour revaloriser la politique marocaine.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *