Les attaques par mer d’Al-Qaïda

Le projet d’attentat contre des navires américains empruntant le détroit de Gibraltar par la cellule marocaine entrait dans l’une des quatre stratégies d’attaques par mer du réseau Al-Qaïda. Cette information a été révélée dans le dernier numéro de l’hebdomadaire anglais Newsweek. Ce dernier s’est appuyé sur les aveux d’Abd al-Rahim al-Nashiri, connu aussi sous le nom de mollah Bilal. Cet homme, responsable de l’opération préparée par l’équipe de Saoudiens envoyés au Maroc, aurait admis avoir joué un rôle clé dans l’attaque d’octobre 2000 contre l’USS Cole au large du Yémen, et contre le pétrolier français Limburg, le 6 octobre dernier, dans la même zone. Ces deux attentats, tout comme le projet concernant le détroit de Gibraltar, rentraient dans une même stratégie d’utilisation de bateaux-suicide de type Zodiac. Trois autres options ont été adoptées par Al-Qaïda : acquérir des bateaux de taille moyenne qu’il serait possible de faire exploser près d’autres navires ; acheter ou voler des avions privés et les charger d’explosifs ; former des équipes d’attaques sous-marines. Toujours selon Newsweek, le renseignement marocain a, certes, réussi à démanteler la cellule présente dans le Royaume, « mais un de ses responsables clés a réussi à s’échapper ».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *