Les bidonvillois de Akreuch relogés

Les bidonvillois de Akreuch relogés

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, mardi 13 février à la place 16 novembre dans l’arrondissement Hassan à Rabat, la cérémonie de signature de la convention de gestion déléguée de la décharge intercommunale "Oum Azza".
Portant sur une période de 20 ans et une enveloppe de près de 1,263 milliard de dirhams,  la convention relative à la nouvelle décharge a été signée par les présidents des treize communes concernées et Francis Pizzorno, président du groupement Segedema-Pizzorno,.
Des explications ont été fournies au Souverain sur ce projet destiné à recevoir les déchets ménagers et assimilés des préfectures de Rabat, Salé, Skhirat et Témara, estimés à quelque 13,5 millions de tonnes pour la période de la convention.
Destiné à remédier aux conséquences négatives de l’ancienne décharge située à Akreuch, qui constituait un danger pour la population avoisinante, la nappe phréatique et les eaux du fleuve Bouregreg, la nouvelle décharge aura plusieurs  particularité. Ses techniques d’exploitation seront soumises au contrôle, de même  qu’il sera procédé à l’installation de structures de transformation des déchets au niveau de chaque commune, avant leur déversement dans la décharge. Dans le cadre de ce projet, le groupement Segedema-Pizzorno adoptera un système de gestion environnemental certifié et des mécanismes à même de permettre d’atténuer les effets négatifs que cette décharge pourrait engendrer. SM le Roi a, d’autre part, procédé à la remise des titres d’attribution à des bénéficiaires de la deuxième phase de l’opération de relogement des habitants des bidonvilles à Akreuch dans la nouvelle zone urbaine Ouled Zaer (Aïn Aouda).
Cette opération a été financée dans le cadre d’un partenariat entre le ministère du Logement et de l’Urbanisme et la Fondation Mohammed V pour la solidarité, qui se chargera de l’accompagnement social de ce projet.
Ce programme décomposé en trois phases a nécessité un budget global de 245 millions de dirhams et bénéficiera à 1.512 ménages habitant les douars "Lakehaoui I " (454 ménages), " Lakehaoui II " (411 ménages), " Youssoufia " (278 ménages) et "Hssein " (269 ménages). En 2004, la première phase du relogement avait porté sur 432 ménages, la deuxième étape porte sur 906 ménages, alors que la dernière phase bénéficiera à 174 ménages. La mise en œuvre de ce programme permettra d’éradiquer les bidonvilles au niveau d’Akreuch.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *