Les crimes de Casa, liés à des problèmes sentimentaux ou à la vengeance

Le préfet de Police de la région du Grand Casablanca, M. Bouchaib Rmil, estime que des problèmes sentimentaux ou la vengeance seraient les mobiles des quatre crimes dont les auteurs ont mutilé les cadavres découverts récemment dans différents quartiers de Casablanca. Dans un entretien publié lundi par le quotidien « Assahra Al Maghrébia », M. Rmil a ajouté que ces crimes n’ont pas été commis pour le vol et n’ont pas eu lieu sur la voie publique mais à l’intérieur d’habitations. Ce qui doit, a-t-il dit, tranquilliser l’opinion publique. Il a, en outre, fait remarquer que la façon dont a été découpé le premier cadavre a servi d’exemple pour les auteurs des autres crimes dans le but de faire disparaître toutes les traces de leurs actes écartant, toutefois, tout lien entre ces différents meurtres. La police poursuit activement ses enquêtes, en collaboration avec la médecine légale, le laboratoire scientifique et technique et d’autres services au sujet de ces meurtres, a-t-il dit. Le responsable de la police de la Wilaya a, par ailleurs, fait remarquer que le niveau de la criminalité à Casablanca est normal et qu’il n’y a pas lieu de s’inquiéter car le phénomène ne risque pas de se propager. Le taux de la criminalité à Casablanca reste à un niveau tolérable comparativement à certaines autres métropoles comme Paris, Johannesburg et d’autres grandes capitales internationales. Il a démenti l’existence d’une criminalité organisée à Casablanca à l’exception de la cybercriminalité dont plusieurs cas ont été élucidés par les services de la police. Pour M. Rmil, la situation et les conditions matérielles des agents de la police n’ont jamais empêché ces derniers d’accomplir leur mission, ajoutant que la Direction générale de la sûreté nationale a élaboré une nouvelle stratégie consistant à redeployer des moyens matériels et des ressources humaines selon les besoins sur le terrain. Il a fait état, à ce propos, du renforcement des rondes de police.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *