Les cultures du cannabis reculent

Une étude publiée dans sa revue trimestrielle d’information pour les mois  de janvier-mars 2006, présentant le bilan des activités au niveau de la région,  passe en revue les efforts de la Gendarmerie royale dans la lutte contre les  trafics de stupéfiants, de contrebande et la prolifération de la culture  prohibée du kif.
L’étude précise, d’autre part, que pour lutter contre l’extension de la  culture de kif, les brigades de la compagnie de Taounate, assistées par les  éléments des autres unités de la région, des autorités locales, des forces  auxiliaires et des agents des eaux et forêts, entreprennent chaque année une  campagne de destruction, sur pied, du kif, en utilisant d’importants moyens.
Les efforts déployés au cours de ces opérations, souvent accompagnées de   l’arrestation des cultivateurs incriminés, ont eu pour effet une nette baisse  de la production du cannabis, par la destruction de 6.016 hectares des 11.787  hectares cultivés entre 2000 et 2004. S’agissant de la lutte contre les trafics de stupéfiants, une des  principales activités du commandement en raison de la position géographique de  la région, les unités de la Gendarmerie royale de Fès ont procédé, en 2002, au  démantèlement d’un important réseau international de trafic de stupéfiant et à  la saisie dans la localité d’Immouzer Kandar de près de 3 tonnes de chira,  conditionnées dans des sacs de couscous.
Le commandement a également procédé, entre 2000 et 2004, à la saisie de  10.718,74 kg de chira, 14.880,91 kg de kif et 1.093, 52 kg de tabac, déféré  au parquet 1.048 affaires et arrêté quelque 914 mis en cause dont 27 femmes.
Concernant la lutte contre les accidents de la circulation, les actions  ménées par les unités de Gendarmerie de la région ont abouti, dans le cadre  du plan stratégique intégré de lutte contre les accidents de la circulation  déclenchée fin 2004, à une baisse de 30 pc du nombre des accidents dans la  région de Fès-Boulemane, dépassant le taux de 6% enregistré au niveau  national. L’année 2004 a enregistré, au niveau de la région, 200 accidents de  la circulation contre 840 en 2005.
Le nombre des morts (- 40%), des blessés graves (- 30ù) et des blessés   légers (-20%) a également baissé en 2005 et ce par rapport à l’année   précédente.
Pour ce qui est des crimes et délits contre les personnes, le commandement  régional a enregistré 69.052 affaires, indique encore la publication qui  précise cependant que la  criminalité a diminué d’environ 50% entre 2000 et  2004 et que le taux d’élucidation des affaires criminelles est l’un des  meilleurs puisqu’il varie entre 90 et 95% selon les années.
Evoquant enfin la lutte contre l’immigration clandestine, la revue a  révèle que le Commandement régional a procédé au cours de ces trois dernières  années à l’arrestation de 1.299 immigrés clandestins dont 157 femmes, faisant  remarquer à ce sujet que Fès est une zone de transit et non de séjour comme  c’est le cas dans les régions de Nador, Tanger, Tétouan ou Rabat.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *