Les dégâts de Rhafès remontent à la surface

Taïeb Rhafès ne s’est pas contenté de faire seulement ses cartons après son limogeage lui et quelques ministres, suite au dernier remaniement gouvernemental. L’ex-ministre de la Pêche a laissé derrière lui un département sinistré où les dégâts ne sont pas des moindres.
Selon une source proche du secteur, celui qui a bénéficié d’un repos biologique qui risque d’être de longue durée a signé, avant de partir, une foultitude de licences de pêche sujettes à caution dans le pélagique au profit d’armateurs, notamment à Dakhla, à un moment où les unités de congélation de poulpe en crise attendaient de la part du ministère un programme de sauvetage sérieux.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *