Les enseignants sont au 8ème jour de grève de la faim

Face à l’intransigeance du ministère de l’Education nationale imposant la condition du concours pour la promotion au grade PES, les enseignants chercheurs titulaires du doctorat français poursuivent leur grève de la faim. Ils sont ainsi à leur 8ème jour de jeûne et sont déterminés à continuer leur mouvement de protestation jusqu’à obtenir gain de cause. Leur état de santé commence à se détériorer. Au total, 12 personnes ont été admises d’urgence à l’hôpital Avicenne. Les concernés disent être prêts à renoncer à cette démarche à une seule condition : la constitution d’une commission présidée par le Premier ministre et la régularisation définitive de leur situation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *