Les ERAC ont épuré leurs dettes au CIH

Depuis jeudi 30 décembre 2004, les Etablissements régionaux d’aménagement et de construction (ERAC) ne doivent plus rien au Crédit immobilier et hôtelier (CIH). La dette de 800 millions de dirhams a été, en effet, apurée ; la deuxième et dernière tranche, d’un montant de 500 millions de dirhams a été versée jeudi.
Un pas en avant vers la transformation de ces établissement étatiques en S.A. et donc leur intégration au holding Al Omrane.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *