Les expulsés d’Algérie réaffirment la légitimité de leurs revendications.

Les Marocains victimes de l’expulsion arbitraire d’Algérie en 1975 ont réaffirmé, lors d’une rencontre de communication à Nador, la légitimité de leurs revendications matérielles et morales.
Au cours de cette rencontre, organisée par l’Association des Marocains expulsés d’Algérie (ADMEA) sous le signe «Oui à l’unité, non à la division», l’accent a été mis sur la nécessité de rendre justice aux victimes de sorte à ce qu’elles soient réhabilitées dans leurs droits conformément aux conventions internationales, indique l’association dans un communiqué. Les autorités algériennes avaient expulsé, en décembre 1975, plus de 45.000 Marocains établis en Algérie depuis des dizaines d’années, après les avoir dépossédés de leurs biens. Selon le communiqué, la rencontre marquée par la participation des représentants de l’Association dans différentes régions, a été l’occasion de souligner l’impératif d’associer les victimes aux actions visant «à dénoncer le crime commis par le pouvoir algérien de l’époque contre des milliers de Marocains et revendiquer leurs droits».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *