Les fabricants de margarine montent au créneau

Dans un communiqué de presse, l’Association des fabricants de la margarine déclare souhaiter  voir le ministère du Commerce et de l’Industrie partager leurs inquiétudes. Elle demande l’harmonisation de la TVA entre le beurre  en vrac importé et la margarine produite localement. Si le premier est exonéré de tout impôt, le second est soumis au taux de 14%.  «S’il est vrai qu’il fut un temps où il fallait subventionner voire compenser le beurre comme denrée de première nécessité au même titre que le sucre, la donne a changé depuis l’apparition de la margarine il y a une dizaine d’années. Le beurre et la margarine évoluent parfaitement aujourd’hui sur le marché marocain avec des taux de taxation différents. Si le premier est xonéré, le second est soumis à TVA de 14 %. Ce qui constitue une énorme aberration», lit-on dans le communiqué.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *